Le prix des services d’eau en France : pas si chers qu’on le prétend

Publié le dans Eau du robinet.

NUS Consulting, entreprise de conseil dans le secteur de l’énergie, vient de rendre ses conclusions sur le prix des services d’eau en France. Bonne nouvelle ! Les Français bénéficient d’un prix des services d’eau inférieur de 11 % aux prix constatés dans la majorité des pays européens. De quoi battre en brèche l’idée préconçue “l’eau est plutôt chère” mise en lumière dans le Baromètre Centre d’Information sur l’eau/TNS-Sofres.

Le prix moyen des services d’eau français : 3,38 €/m3

Si en Europe, le prix moyen des services d’eau est de 3,81 € pour un m3, en France, il est de 3,38 €. Cet écart s’est même accru depuis 2 ans puisqu’il n’était que de 8% en 2011.

Cette maîtrise des coûts est possible grâce aux efforts réalisés sur les infrastructures et à l’efficacité du modèle français : organisation par bassin, pilotage par les collectivités locales, libre choix du mode de gestion et concurrence. Il faut aussi rappeler que la totalité des coûts des services d’eau potable et d’assainissement sont recouverts en France par la facture d’eau.

C’est au Danemark que l’on trouve le prix le plus élevé avec 6,55 €. Cela s’explique. Tout d’abord par la rareté de la ressource mais également parce que le Danemark à une façade maritime étendue qui l’oblige à une grande vigilance dans le traitement des eaux usées et donc à avoir des redevances assainissement élevées.

L’Italie est le pays le moins cher (1,12 €). A cela deux raisons. L’Italie applique une tarification par paliers progressifs, ce qui diminue le prix moyen pour les particuliers. C’est aussi un pays où le prix des services d’eau ne couvre pas la totalité des coûts de gestion et de distribution puisqu’une grande partie d’entre eux sont inclus dans les impôts généraux. Mais, une augmentation pourrait avoir lieu car il y a des investissements à prévoir pour améliorer le rendement (en 2011, 39 % de fuites sur les réseaux italiens et 25 % sur les réseaux français) ou encore développer l’assainissement (50 % des eaux urbaines n’étaient pas dépolluées en 2011).

La France est la bonne élève avec la plus faible augmentation du prix des services d’eau

Entre janvier 2011 et janvier 2013, le prix des services d’eau européens ont progressé en moyenne de 3,8 % alors qu’en France cette augmentation n’a été que de 2,4 %. La plus forte hausse s’est produite en Suède avec 12 % d’augmentation tandis que l’Allemagne a réduit légèrement le prix avec une diminution de 0,2 %.

L’évolution du prix des services d’eau traduit les efforts d’investissements

Chaque année, la France investit 6 milliards d’euros dans ses services d’eau et d’assainissement. A priori, ces sommes peuvent paraître gigantesques. C’est pourtant le prix à payer pour, notamment, entretenir 34 000 captages d’eau, 920 000 km de canalisations d’eau potable, 18 600 stations de dépollution des eaux usées, assurer 12,5 millions de contrôles officiels chaque année ou encore rémunérer les 66 000 personnes qui assurent 24H/24 et 7 jours/7 les services de l’eau et de l’assainissement.

Au final, pour obtenir un litre d’eau de bonne qualité, livré à domicile, quelle que soit l’heure ou le jour, puis ensuite dépollué pour préserver l’environnement, il nous en coûte un tiers de cent d’euro. Qui dit mieux ?

 

Photo Thinkstockphotos.fr © iStockphoto

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser son avis

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>