Femme Actuelle s’interroge sur les carafes filtrantes

Publié le dans Pratique.

Femme Actuelle (n° du 22 au 28 février 2016) m’a interrogée sur l’intérêt d’une carafe filtrante sur la qualité de l’eau du robinet. L’eau du robinet étant globalement de bonne qualité, les coûts et les efforts d’utilisation d’une carafe filtrante sont donc inutiles. Les enquêtes des associations de consommateurs vont d’ailleurs dans mon sens.

L’eau arrive conforme au robinet

L’eau du robinet fait l’objet de traitements et d’une surveillance constante. Recevoir une eau potable trop chargée en nitrates ou en pesticides relève aujourd’hui de l’exception. Quand à une odeur de chlore ou un mauvais goût, les principaux reproches faites à l’eau du robinet, on peut très efficacement y remédier en la mettant une heure au réfrigérateur. Bien souvent, une eau du robinet qui arrive conforme au robinet deviendra à la limite de la potabilité après son passage dans une carafe filtrante.

Les risques d’une carafe filtrante

En 2010, Que Choisir a testé  en situation réelle chez des familles l’efficacité des carafes filtrantes. L’eau filtrée s’est avérée être un “nid à microbes” dans la plupart des cas : changement de cartouche sans se laver les mains, toux, éternuements, conservation de la carafe à l’air ambiant, peuvent suffire à contaminer l’eau. Les carafes sont inefficaces vis-à-vis des nitrates, d’autant que la pollution de l’eau du robinet par les nitrates est devenue peu fréquente. Les fabricants ne prétendent pas que leur produit retienne les pesticides. Enfin, les cartouches relarguent dans l’eau filtrée des traces de sels d’argent, métal qui n’existe pas dans l’eau de distribution.

Mots-clés : , , , ,

Laisser son avis

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>