La rentrée de l’eau

Publié le dans Santé.

La rentrée des classes, c’est cette semaine. C’est l’occasion pour nous parents de faire reprendre à nos enfants de bonnes habitudes. Au premier rang desquelles les bons gestes de l’eau.

“L’hydratation contribue au maintien des fonctions physiques et mentales”

Ce n’est pas par hasard si “L’hydratation contribue au maintien des fonctions physiques et mentales” est une des rares allégations encore autorisées par l’Autorité Européenne de Sécurité ds Aliments. Le Professeur Gérard Friedlander, chef du service de Physiologie à l’Hôpital Georges-Pompidou et à l’Hôpital Necker, a dirigé une étude qui démontre que deux tiers des 9-11 ans arrivent à l’école avec un déficit d’hydratation. Nous devons donc rappeler à nos jeunes qu’il faut boire. Et ce, pas quand la soif se fait sentir (ce qui veut dire qu’il y a déjà une légère déshydratation) mais régulièrement et en petites quantités tout au long de la journée. Les récréations et les inter cours doivent être les moments où les enfants peuvent boire. Boire combien ? Environ 1,5 litre d’eau du robinet sans compter l’eau apportée par les aliments et les fruits. Boire quoi ? De l’eau bien sûr car c’est la seule boisson indispensable, notamment pour combattre l’obésité chez les jeunes : 16 % de nos enfants sont en surpoids. Le problème, que le Centre d’information sur l’eau a repéré lors de ses enquêtes “Paroles de jeunes”, c’est que les points d’eau courante dans les établissements scolaires sont soit inexistants, soit trop éloignés, soit sales. Controns ces handicaps en glissant dans leur cartable la bonne vieille gourde mais à la mode 2016 ! Désormais, elles sont colorées, design, légères, isothermes, à tous les prix et parfois gain de place quand elles redeviennent extra plates une fois vides.

Lançons-nous dans l’opération mains propres

Lançons-nous dans l’opération mains propres en les obligeant plusieurs fois par jour à se laver les mains à l’eau et toujours avec du savon après les moments critiques (avant de toucher la nourriture, après avoir utilisé les toilettes ou caressé un animal domestique), on limite la transmission des maladies.

Réclamons des points d’eau à l’école !

Profitons aussi des réunions parents/profs de début d’année pour réclamer des points d’eau et des toilettes propres (avec  des portes qui ferment et du papier toilette). Argumentons en disant qu’à court terme, la déshydratation pour affecter chez les élèves leurs facultés d’apprentissage, d’attention et de mémorisation. Combien d’enfants restent toute la journée à danser d’un pied sur l’autre parce qu’ils ne veulent pas utiliser des toilettes douteuses ? C’est leur faire courir un risque pour leur santé. Toujours dans l’étude “Paroles de jeunes”, les collégiens nous ont le plus souvent décrit les toilettes comme un lieu peu “accueillant”. Thibault, 14 ans, nous avait même dit : “Je ne bois pas aux robinets de l’école, car ce n’est pas propre avec les robinets rouillés…”.

Enfin, notre petit doigt nous a dit que plus d’un enfant sur cinq avouait se laver un jour sur deux…

 

© DURIS Guillaume.Fotolia.com

Mots-clés : , , , , , , , ,

Laisser son avis

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>