Et si l’on créait une étiquette pour l’eau du robinet?

Publié le dans Eau du robinet, Santé.

L’eau du robinet est le seul produit alimentaire livré à domicile,  sans emballage. Elle est 100 à 1000 fois plus écologique que l’eau en bouteille, selon l’ADEME. En 2004, les bouteilles représentaient déjà en France 240 000 tonnes de matières plastiques par an, sans compter les cartons, les films et les palettes. On estime que 4 bouteilles sur 10 se retrouvent dans les incinérateurs, dégageant ainsi des gaz toxiques et des cendres contenant des métaux lourds. Cependant, le matériau PET, qui a remplacé en 1992 le PVC, est recyclable à 100%.

Et si, pour dire tout cela, on créait une étiquette pour l’eau du robinet (voir image ci-dessus)? Comme certaines l’ont déjà fait, on pourrait imaginer que toutes les municipalités créent une “étiquette de l’eau du robinet” à coller sur une carafe ou à attacher sur le robinet. L’eau du robinet n’aurait rien à se reprocher: elle comporterait une origine, elle serait cautionnée par la ville ou par un opérateur de l’eau, elle indiquerait les minéraux contenus.  Elle rappellerait aussi les avantages de l’eau du robinet : absence de transport et d’encombrement, absence de plastique, protection de la planète, bon marché, et toujours à disposition !

Ce marketing reprendrait ou non les codes classiques des eaux en bouteille : le bleu, couleur de l’eau et des bébés garçons ; le rose, couleur des bébés filles ; le vert, couleur de la nature où l’on trouve les ressources en eau. A moins qu’on invente un tout autre code couleur. L’étiquette reprendrait, comme en marketing, les raisons de boire l’eau du robinet.

En effet, l’eau du robinet est économique (1 euro par jour en moyenne pour la boire et l’utiliser ; elle coûte 0,003 centimes le litre!). Elle est riche (oligoéléments, sels minéraux et calcium dont nous avons besoin), écologique (disponible à toute heure, empreinte écologique très faible). Comme toutes les eaux, elle a pour origine la nature (ses qualités viennent de la diversité des terrains). Elle est saine (elle est analysée, traitée et contrôlée, c’est une eau irréprochable en qualité). Elle est agréable à boire (on n’imagine pas comme son goût est régulièrement testé). L’eau du robinet pourrait revendiquer une information précise sur les minéraux dont nous avons besoin. En France, le calcium varie de 40 À 150 mg/l selon les régions, le sodium de 4 à 70 mg/l, sans oublier le fluor et le magnésium.

A suivre…

 

A lire: “Packaging” (Eyrolles Ed., 2ème édition), avec une interview du Centre d’information sur l’eau

 

© 12nita – Fotolia.com 

Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Laisser son avis

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>