Sécheresse : que fait-on ?

Publié le dans Planète.

Sur toute la France, on compte à ce jour 60 arrêtés préfectoraux dont 33 ordonnent des restrictions d’usages de l’eau. Pourquoi est-on amené à les prendre ?

Qu’appelle-t-on sécheresse ?

La sécheresse  survient lorsque la quantité de pluie est nettement inférieure aux normales saisonnières, sur une longue période.En hiver ou au printemps, le manque de pluie empêche le remplissage suffisant des nappes phréatiques qui permet la “réserve d’eau”. Après le mois d’avril, l’eau de pluie est essentiellement absorbée par les plantes en pleine croissance ou s’évapore à cause de la chaleur. La sécheresse peut être accentuée par des températures élevées qui entraînent un assèchement des sols et l’évaporation de l’eau disponible. Le manque d’eau peut donc apparaître à tout moment dans l’année.

Pourquoi un préfet peut signer un arrêté de restriction d’eau ?

Les niveaux d’eau disponible sont mesurés en permanence dans des stations de mesures automatisées.  Un «  bulletin de situation hydrologique » est publié chaque mois dans chaque région ou bassin par les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et au niveau national par la direction de l’eau et de la biodiversité du ministère du développement durable.

Lorsque des seuils préalablement définis sont dépassés, les préfets peuvent prendre des mesures de limitation ou de suspension des usages de l’eau. Les arrêtés sécheresse sont prescrits pour une durée limitée sur un périmètre déterminé. Ils doivent assurer les usages prioritaires que sont la santé, la sécurité civile, l’approvisionnement en eau potable et la préservation des écosystèmes aquatiques.

Quels sont les différents seuils et conséquences pour les différents acteurs ?

Quatre niveaux ont été définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise. Les mesures de limitation sont progressives et adaptées aux différents usagers.

Vigilance : Information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d’eau

Alerte : Réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu’à 3 jours par semaine), mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture, …

Alerte renforcée : Réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, …, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements

Crise : Arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité)

 

 

 

 

 

 

 

Restrictions par département

 

Mots-clés : ,

Laisser son avis

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>